Didier Rivierre

  • Pays : France
  • Nombre d'oeuvres : 31
Biographie

Didier Rivierre – Artiste Plasticien Digital : To create what we will never see, is true poetry...Gerardo Diego …

Tout a commencé par un dessin au stylo bille pendant les cours. Puis vinrent les expérimentations exubérantes et jubilatoires où j’ai « tout » essayé : encres, acrylique, pastels, dessins à la craie sur le macadam, les collages, la calligraphie et enfin la photographie

Envisagée au départ comme un moyen pratique de mémoriser des sujets entrevus, de façon imprévisible lors de mes pérégrinations, le charme a agi immédiatement. La photographie est capable de créer toutes sortes d’illusions, de supercheries comme les superpositions d’images et leurs surprises, mélanges insolites et étranges. Des combinaisons d’images soumises à un vieillissement accéléré (déchirures, pliures, tâches…) mêlées à toutes sortes de matières (peintures écaillées, enduits muraux fissurés…). Mais aussi à des raies de lumières, des reflets et des détails d’architecture. Quand ce n’est pas à la structure même du film auquel je faisais subir les pires traitements. J’ai expérimenté tant de choses au gré de ma fantaisie ! 

La série d’images « Manipulated slides » réalisée en argentique (1977-2007) a fait l’objet d’expositions dans des centres d’art (CDBM) et surtout à la Galerie Jean-Pierre Lambert à Paris, Galerie avec laquelle j’ai d’ailleurs eu l’opportunité d’exposer à la FIAC. J’ai continuer mes recherches et réaliser plusieurs séries d’images : Aeschylus (2876), Dioretsa (20461), Glyphs et enfin Carnival. Ces images se démarquent de mes travaux précédents par l’utilisation d’une part du numérique et de logiciels de retouche en photographie mais aussi de scanners et plus tard de logiciels d’image vectorielle. Avec pour conséquence heureuse de multiplier les possibilités créatives. Mais surtout, la magie opère toujours, le rêve ne s’est pas dissipé. Même si je ne renonce pas à produire une nouvelle série d’images plus sombres et mystérieuses voire inquiétantes dans le même esprit que celles de la série Aeschylus (2876), j’espère avoir atteint mon objectif de présenter des images colorées, simples à appréhender et qui agissent comme une « color therapy »... 

 

Lire plus
En cours de chargement...